Angelica, Angelica atropurpurea

Comestibilité

Les tiges et les pétioles frais ont été utilisés comme garniture dans la fabrication d’angélique confite. Les graines et l’huile distillée d’angélique ont été utilisées comme aromatisant alimentaire et ses racines ont servi en médecine. L’huile provenant des racines de la plante a été ajoutée à des préparations à base de rhum, de gin et de fruits comme aromatisant dans la fabrication de spiritueux, de boissons, de bonbons, de desserts et de gommes à mâcher. Stephens, J.M. Angelica. Université de Florida. 2009. Winter, R. A Consumer's Dictionary of Food Additives. 1978. Crown Publishers, Inc., New York.

Tiges

Constituée d’épaisses tiges pourpres (jusqu'à 5 cm de diamètre) striées dans le sens de la longueur et lisses ou granuleuses (images 5 et 6).

Feuilles

De larges feuilles composées (image 2) et plusieurs folioles (souvent de 2 à 5 cm de largeur).

Fleurs et fruits

De larges ombelles composées rêches et sphériques mesurant souvent jusqu'à 30 cm de diamètre (image 7).

Traits distinctifs

La base de la tige peut présenter une alternance de cavités et de chambres séparées ainsi qu’une sécrétion huileuse jaunâtre sur les surfaces coupées tout comme les cicutaires maculées. Cependant, elle ne présente habituellement pas de racines tubéreuses ou épaisses comme les racines distinctives des cicutaires maculées. Les nervures des folioles de l’angélique s’étendent jusqu’aux extrémités des dents du bord de la feuille (images 3 et 4) plutôt qu’aux entailles entre les dents comme celles des cicutaires maculées (voir les images 3 et 4). Cette plante est plus grande que les cicutaires, mais plus petite que la berce du Caucase.

Issues De Santé Humaine

Plus de 60 espèces de plantes médicinales appartiendraient à la famille de l’angélique. Plusieurs de ces plantes ont été utilisées, particulièrement en Extrême-Orient, en médecine traditionnelle servant de remède anti-inflammatoire, diurétique et diaphorétique pour l’arthrite, la grippe, la toux, la bronchite chronique, la pleurésie, la typhoïde, les maux de tête et les rhumatismes. Des composés et des sesquiterpènes de coumarine, chalcone, polysaccharides, acétyléniques ont été isolés en tant qu’ingrédients actifs dans cette plante. Des recherches ont démontré que l’angélique pourrait être utilisée comme alternative dans d’autres formes de médecine moderne et le développement des médicaments. Sarker, S.D., Nahar, L. Natural Medicine : The Genus Angelica. Current Medicinal Chemistry, 2004;11(11):1 479 à 1 500.

Souvent méprise pour

La berce du Caucase : mais l’angélique est beaucoup plus courte, a des tiges glabres et une tige porte-graines sphérique (comparativement à la tige porte-graines de la berce du Caucase qui est plus large et en forme d’ombrelle). La cicutaire maculée : mais l’angélique est beaucoup plus grande (jusqu'à 2,5 m.).


Numéro de l'image1.

Angélique. E. Coupe de la tige comportant la partie inférieure des feuilles composées larges.


Numéro de l'image10.

Angélique poussant près d’une rivière dans le sud-ouest de l'Ontario, à la fin juin.


Numéro de l'image2.

Angélique poussant en bordure de rivière (échelle d’un mètre marquée aux 10 cm). Fin août, sud-ouest de l'Ontario.


Numéro de l'image3.

Feuilles d’angélique (marquage aux 10 cm).


Numéro de l'image4.

Les nervures des folioles s’étendent jusqu’aux extrémités des dents du bord de la feuille plutôt qu’entre les dents comme celles des cicutaires maculées.


Numéro de l'image5.

Nervures allant jusqu’à l’extrémité aperçues du dessous.


Numéro de l'image6.

Tige pourpre épaisse.


Numéro de l'image7.

Tige creuse de l’angélique (marquage aux 10 cm).


Numéro de l'image8.

Ombelle sphérique composée de l’angélique.


Numéro de l'image9.

-