Petite bardane, Arctium minus

Cycle de la plante

Plante bisannuelle.

Propagation

Se reproduit seulement par germination.

Tiges

Les tiges droites atteignent de 60 à 180 cm de hauteur et sont souvent largement ramifiées, épaisses, creuses, cannelées dans le sens de la longueur.

Feuilles

PREMIÈRE ANNÉE DES POUSSES : Les premières feuilles en rosettes basilaires deviennent très grandes (jusqu'à 50 cm de longueur et 30 cm de largeur), à base en forme de cœur, épaisses, ressemblant à un bouquet de rhubarbe cultivé. La surface intérieure des feuilles est blanche et laineuse et les gros pétioles sont creux. DEUXIÈME ANNÉE DES POUSSES : Les feuilles inférieures sur la tige des pousses de la deuxième année sont similaires aux feuilles basilaires quoique plus petites et alternes (une par nœud). Les feuilles médianes et supérieures sont progressivement plus petites et présentent des pédicelles plus courts et minces, alors que le limbe est en général moins cordiforme et plus pointu vers les deux bords, et ce, en particulier pour l’inflorescence.

Fleurs et fruits

Nombreuses, les inflorescences globulaires sont isolées sur des pédicelles courts ou en petites grappes au bout des branches ou à l'aisselle des feuilles. Chaque inflorescence apicale mesure environ 2 cm de diamètre et est abondamment recouverte de poils crochus et violacés. Il n’y a pas de fleur ligulée. Au centre de l’inflorescence apicale, il y a des fleurons pourpres, parfois blancs, très rapprochés. À maturité, l’inflorescence apicale ou la bardane (d’où son appellation courante « bardane ») se détache facilement de son pédicelle et s'accroche aux vêtements et au pelage des animaux, dispersant progressivement des graines brunâtres et anguleuses d'environ 6 mm de longueur. La floraison a lieu de juillet à septembre.

Habitat

On trouve la petite bardane partout en Ontario, dans les terrains vagues, les pâturages, les clairières forestières et le long des clôtures, des enclos de ferme et des routes. Dans les terres cultivées, la petite bardane pousse habituellement en bordure de champ, mais elle peut également ramper jusqu’au cœur d’un champ, en particulier lorsque l’on utilise des systèmes de culture avec peu ou pas de labour.


Numéro de l'image1.

A. Rosette de feuilles B. Pointe de branche florissante.


Numéro de l'image2.

Cotylédon


Numéro de l'image3.

Jeune pousse à deux feuilles.


Numéro de l'image4.

Photographie prise au printemps, dans le sud-ouest de l’Ontario.


Numéro de l'image5.

Rosette de feuilles.


Numéro de l'image6.

-