Carotte sauvage, Daucus Carota

Cycle de la plante

Plante bisannuelle ou, occasionnellement, annuelle et parfois vivace de courte durée de vie.

Propagation

Se reproduit uniquement par germination.

Feuilles

La plante de la première année est habituellement une rosette de feuilles velues pédiculées très finement découpées (similaires à de la dentelle) presque identiques par l'aspect et l'odeur aux feuilles de la carotte cultivée. Les bases des pétioles sont larges et plates. Pouvant atteindre 1 m de hauteur, la tige produite la deuxième année sur les plantes bisannuelles est dressée, ramifiée, striée et porte des poils hirsutes ou hérissés. Les feuilles caulinaires sont similaires aux feuilles basilaires quoiqu’elles soient plus petites et portées sur des pédicelles plus courts. La base du pétiole est élargie et entoure plus ou moins la tige à chaque nœud.

Fleurs et fruits

Les fleurs blanches en ombelles composées (grandes ombelles constituées de nombreuses ombellules) sont portées au bout des tiges et des rameaux. Un verticille de plusieurs bractées à trois à cinq rameaux se trouve à la base de chaque ombelle composée. La plupart des fleurs sont blanches ou parfois rosâtres, mais l’unique fleur centrale de chaque ombelle composée est souvent pourpre foncé. Après la floraison, l'ombelle se ferme, formant ce que l’on appelle communément un « nid d’oiseau ». Grisâtres à brunâtres, les fruits « graines » présentent plusieurs rangées d’épines par lesquels ils s'attachent aux vêtements et au pelage des animaux. La floraison a lieu de juin à septembre.

Rhizomes

La plante de la première année est habituellement acaule et est constituée d’une racine pivotante robuste pénétrant profondément.

Habitat

La carotte sauvage pousse presque partout à travers l’Ontario, dans les vieux pâturages, les terrains vagues, et les prairies, en bordure des routes, et parfois on les retrouve comme mauvaise herbe dans les jardins et les plates-bandes de fleurs. La carotte cultivée a été développée à partir de la carotte sauvage qui a une racine pivotante grossière, ligneuse, fasciculée et désagréable au goût grâce à la sélection de souches aux racines comestibles, tendres et juteuses.

Traits distinctifs

Elle se distingue par ses feuilles finement divisées, sa tige dressée et velue, ses ombelles composées, blanches à rosâtres, bordées à leurs bases par des verticilles de bractées minces composées de trois à cinq rameaux, à ses grappes de fruits en forme de nid d'oiseau, à son odeur typique de carotte (se dégageant des tiges, des feuilles et de la racine) et à sa racine grossière, fasciculée et désagréable au goût. Les semis sortant au printemps et au début de l'été sont dotés de deux cotylédons (feuilles séminales) longs, étroits et minces. La première vraie feuille est composée de trois divisions principales. Les feuilles subséquentes sont composées de nombreuses divisions. Les tiges, les feuilles et les racines dégagent l'odeur familière de la carotte.


Numéro de l'image1.

B. Base et partie supérieure d’une plante à fleurs.


Numéro de l'image10.

Tige porte-graines mature.


Numéro de l'image11.

-


Numéro de l'image2.

A. Semis, vue de profil et vue en plan.


Numéro de l'image3.

Cotylédons


Numéro de l'image4.

Plant de semis.


Numéro de l'image5.

Feuille composée de carotte sauvage.


Numéro de l'image6.

Carotte sauvage dans un champ. Photographie prise au printemps dans le sud-ouest de l’Ontario.


Numéro de l'image7.

Fleur de carotte sauvage.


Numéro de l'image8.

Gros plan de l’inflorescence montrant les ombelles blanches entourant les ombelles pourpres au centre.


Numéro de l'image9.

Tige velue de la carotte sauvage.