Sétaire géante, Setaria faberii

Cycle de la plante

Annuelle

Propagation

Ne se reproduisant que par graines.

Tiges

Chaumes lisses atteignant 2 m (6,5 pi) de hauteur.

Feuilles

Gaines foliaires surtout lisses, sauf les bords, qui sont pubescents; limbes de 30 à 55 cm (12-21,5 po) de longueur et de 3 à 17 mm (1/8-2/3 po) de largeur, habituellement couverts de poils fins (G, H) sur la face supérieure et parfois sur la face inférieure (enrouler une feuille autour d'un doigt et l'observer à contre-jour); ligules consistant en une frange de poils denses d'environ 1,0 mm (1/25 po) de longueur; pas d'oreillettes.

Fleurs et fruits

Inflorescence dense, en forme d'épi, dressée, ou quelque peu incurvée ou inclinée si elle est grosse, de 4,5 à 17 cm (1 4/5-6 7/10 po) de longueur et de 1,5 à 3 cm (3/5-1 1/5 po) d'épaisseur, entourée de soies vert jaunâtre pâle, semblables à des arêtes, donnant à l'inflorescence l'aspect d'une brosse à bouteille; épillets de 1,5 à 3 mm (1/16-1/8 po) de longueur; graines vert pâle sillonnées de rides nombreuses. Floraison de la fin juillet à octobre.

Rhizomes

Systèmes fibreux de racine.

Habitat

Originaire de Chine, la sétaire géante a récemment été introduite depuis les États-Unis où elle est une mauvaise herbe très répandue; elle est de plus en plus abondante dans les champs et les lieux incultes du sud et de l'est de l'Ontario.

Compétitivité

Maïs: 2% et 10% en pertes de rendements à 1 et 5 plants/m2 respectivement. Soya: 3% et 12% en pertes de rendements à 1 et 5 plants/m2 respectivement.

Traits distinctifs

La sétaire géante se distingue de la sétaire verte par sa taille plus grande, son inflorescence inclinée, ses graines aux sillons très visibles et ses feuilles à la face supérieure pubescente. Elle se distingue de la sétaire glauque par son inflorescence plus grosse, de couleur jaune verdâtre (et non pas jaune orangé), et par ses feuilles finement velues sur toute la longueur du limbe (et non pas uniquement quelques poils, longs et crépus, fixés sur la partie inférieure du limbe). Sur le plan technique, la sétaire géante se distingue de la sétaire verte par sa deuxième glume, dite supérieure, qui ne recouvre que les trois quarts de la florule fertile. Cette glume embrasse presque toute la florule chez la sétaire verte.

Toxicité Générale

Sétaire géante n'est pas connu pour être toxique.

Issues De Santé Humaine

Sétaire géante n'est pas un allergène connu.

Qualité De Fourrage

Aucune information n'existe actuellement.

Avantages d'espèces

Aucune information disponible actuellement.

Souvent méprise pour

Sétaire verte (SETVI), Panic d'automne (PANDI)

Rang - Maïs

Classement selon le grade

↑ 11

 

Rang - Soya

Classement selon le grade

↑ 12

 

Lutte Biologique

Actuellement aucun disponible pour cette mauvaise herbe. http://res2.agr.ca/Lethbridge/weedbio/index_f.htm pour recherche sur de lutte biologique contre les mauvaise herbe.

Biopesticide

Actuellement aucun disponible pour cette mauvaise herbe en maïs et soja.

Resistance aux herbicide

Population résistante au Group 2 (WSSA) confirmée dans le comté de Lambton (ON).


Numéro de l'image1.

Sétaire géante. G. Jeune plant à feuilles pubescentes H. Base du limbe : face supérieure couverte de poils denses et très courts, ligule velue, garnie de poils longs à sa jonction avec la feuille et de poils courts en bordure de la gaine.


Numéro de l'image2.

Ligule: velue.


Numéro de l'image3.

Limbe de la feuille: la surface supérieure de la feuille est velue et la surface inférieures de la feuille glabre.


Numéro de l'image4.

Gaine de la feuille: pourtours velus.


Numéro de l'image5.

Inflorescence.


Numéro de l'image6.

Plante adulte.