Morelle noire de l'est, Solanum ptycanthum

Cycle de la plante

Annuelle

Propagation

Ne se reproduisant que par graines.

Tiges

Tiges dressées, de 5 à 100 cm (2-40 po) de hauteur, habituellement très ramifiées dans le haut, le plus souvent glabres

Feuilles

Feuilles alternes (1 par noeud), ovées ou losangées, vert pâle, flasques, minces et presque translucides.

Fleurs et fruits

Fleurs, petites, en général par groupes de 2 à 5 formant une petite ombelle (les rayons partant tous du même point) (a) au bout d'un court pédoncule inséré sur le côté de la tige (b) et non à l'aisselle d'une feuille (comme chez la plupart des autres plantes); calice petit, ne grossissant pas quand le fruit se développe à 5 sépales soudés terminés par 5 lobes pointus, (c); pétales blancs ou blanc lavé de pourpre, soudés en une corolle étoilée à 5 lobes pointus qui ressemble à celle de la fleur de pomme de terre mais beaucoup plus petite, environ 9 à 15 mm (1/3-2/5 po) de diamètre; anthères courtes (d) d'environ 1,3 à 2 mm (1/20-1/12 po) de longueur, soudées en une colonne jaune au centre de la fleur; les fruits sont des baies, toujours plus grosses que le calice, d'abord vertes puis noires et juteuses à maturité, de 5 à 9 mm (1/5-1/3 po) de diamètre, contenant plusieurs petites graines plates et de 4 à 8 petites concrétions dures et irrégulières. Floraison de juin jusque tard en automne.

Rhizomes

Taproot mince avec un système fibreux embranché de racine.

Habitat

La morelle noire de l'Est se rencontre partout dans le sud de l'Ontario, dans les bois dégagés et secs, à la lisière des pâturages, dans les terrains incultes et les champs cultivés, surtout dans les cultures sarclées.

Compétitivité

Maïs: 2% et 7% en pertes de rendements à 1 et 5 plants/m2 respectivement. Soya: 14% et 40% en pertes de rendements à 1 et 5 plants/m2 respectivement.

Traits distinctifs

On la reconnaît à son type de croissance annuel, à ses feuilles minces, ovées ou losangées, à ses petites ombelles de fleurs portées par un court pédoncule inséré sur le côté de la tige (non à l'aisselle des feuilles), à ses petites fleurs blanches et à ses petites baies noires qui ne sont pas partiellement enfermés dans leur calice.

Toxicité Générale

Les baies de la morelle noire de l'Est ont la réputation d'être vénéneuses et c'est pourquoi la plante est parfois appelée à tort « Deadly nightshade », nom d'une plante différente. Il est donc recommandé de ne pas en consommer les jolies baies tant que leur innocuité n'est pas prouvée.

Issues De Santé Humaine

Voir les notes sur la toxicité.

Qualité De Fourrage

Des essais ont montré que cette plante intoxiquait les bovins lorsqu'elle composait 25 % ou plus de leur ration.

Notes

Aucune information disponible actuellement.

Avantages d'espèces

Aucune information disponible actuellement.

Souvent méprise pour

Amarante spp.

Rang - Maïs

Classement selon le grade

↑ 23

 

Rang - Soya

Classement selon le grade

↑ 7

 

Lutte Biologique

Actuellement aucun disponible pour cette mauvaise herbe. http://res2.agr.ca/Lethbridge/weedbio/index_f.htm pour recherche sur de lutte biologique contre les mauvaise herbe.

Biopesticide

Actuellement aucun disponible pour cette mauvaise herbe en maïs et soja.

Resistance aux herbicide

Population résistante au Group 2 (WSSA) confirmée dans le comté Bruce, Elgin, Huron et Middlesex (ON).


Numéro de l'image1.

Morelle noire de l'Est. A. Sommet de la plante. B. Portion du système racinaire annuel.


Numéro de l'image2.

Plantule à cotylédons oblongs.


Numéro de l'image3.

Feuille - Morelle noire de l'Est.


Numéro de l'image4.

Fleurs - Morelle noire de l'Est.


Numéro de l'image5.

Fruits - Morelle noire de l'Est.


Numéro de l'image6.

Plante adulte.